Farcaster dépasse les 600 000 $ de revenus  : peut-il surmonter le destin de Friend.Tech  ?

  • Farcaster dépasse les 600 000 $ de revenus, devenant le principal média social décentralisé
  • Les revenus quotidiens de Farcaster diminuent de 76 % après un pic en février
  • Vitalik Buterin exprime son optimisme quant au potentiel de Farcaster à surmonter le destin de Friend.Tech grâce à son architecture décentralisée

Farcaster apparaît comme le principal média social décentralisé, attirant l'attention avec ses revenus dépassant le cap des 600 000 $.

La grande question est de savoir si Farcaster peut survivre et maintenir l’engagement des utilisateurs. De tels défis ont provoqué la chute de Friend.Tech.

Les revenus quotidiens de Farcaster diminuent de 76 %

Le parcours de Farcaster a commencé avec une légère augmentation de l'engagement des utilisateurs début décembre 2023, marquée par une augmentation des paiements de stockage sur la plateforme. Par conséquent, cet intérêt initial s’est traduit par un afflux important d’utilisateurs, de publications et d’interactions quotidiennes fin janvier, avec un pic début février.

Farcaster dépasse les 600 000 $ de revenus  : peut-il surmonter le destin de Friend.Tech  ?

Les revenus quotidiens de la plateforme ont atteint un sommet de 49 725 $ le 2 février, pour ensuite connaître une baisse de 76 % à 11 730 $ le 11 février. Cette trajectoire reflète les débuts de Friend.Tech, qui a également connu des niveaux d'intérêt fluctuants et des pics de revenus avant de sombrer dans l'obscurité..

Lire la suite : Qu'est-ce que Friend.Tech ? Une plongée approfondie dans l'application de médias sociaux Web3

La récente augmentation de popularité de Farcaster vient de l'introduction de Frames, un nouvel outil intégré à l'application. Les cadres permettent aux utilisateurs de donner des jetons non fongibles (NFT) en récompense des suivis et des republications, renforçant ainsi l'engagement. Cette fonctionnalité, associée au potentiel de parachutages, a attiré les passionnés de cryptographie désireux de capitaliser sur ces incitations uniques.

Malgré ces développements prometteurs, les inquiétudes quant à la viabilité à long terme de Farcaster persistent. L'analyste en chaîne Hitesh Malviya résume ce sentiment.

« J'espère juste que Farcaster ne deviendra pas Friend.Tech 2.0 », a déclaré Malviya.

Lire la suite : Qu'est-ce que Damus : les médias sociaux décentralisés alimentés par Nostr

Cependant, Vitalik Buterin, co-fondateur d’Ethereum, a offert une lueur d’espoir pour le projet. Connu pour ses analyses perspicaces de l’industrie de la cryptographie et de la blockchain, l’approbation de Farcaster par Buterin est significative. Début février, il a exprimé son optimisme quant au potentiel de Farcaster à transcender la nature éphémère de nombreux projets de cryptographie.

La confiance de Buterin vient de l'architecture décentralisée de Farcaster, qui permet une transition transparente des identités sociales entre différentes applications, semblable à l'interopérabilité des clients de messagerie. Il estime que cette flexibilité, associée à la liberté d'innovation des développeurs, positionne Farcaster comme une plate-forme robuste capable de résister à l'épreuve du temps.