La législation britannique proposée permettrait des répressions plus sévères contre la criminalité cryptographique


  • Le gouvernement britannique a introduit une nouvelle législation appelée Economic Crime and Corporate Transparency Bill
  • Le projet de loi donnera au gouvernement un plus grand pouvoir pour « saisir, geler et récupérer les crypto-actifs » utilisés dans le crime
  • Le projet de loi n’est pas strictement lié à la crypto-monnaie et ciblera également les activités financières illégales en général
  • Partagez cet article
  • La législation permettra des répressions
  • Partagez cet article

Partagez cet article

Le Royaume-Uni a présenté un projet de loi qui lui permettra de prendre des mesures plus énergiques contre la finance illégale et les crypto-monnaies.

La législation permettra des répressions

Les législateurs britanniques ont présenté une législation intitulée Projet de loi sur la criminalité économique et la transparence des entreprises, qui vise à habiliter les autorités à réprimer les activités criminelles liées à la cryptographie.

Selon une annonce du gouvernement, le nouveau projet de loi permettra aux forces de l’ordre comme la National Crime Agency de « saisir, geler et récupérer des crypto-actifs ».

La législation britannique proposée permettrait des répressions plus sévères contre la criminalité cryptographique

Le gouvernement britannique a déclaré que la crypto-monnaie est de plus en plus utilisée pour blanchir les revenus des activités frauduleuses, du trafic de drogue, du crime organisé et de la cybercriminalité.

L’annonce a spécifiquement noté que le service de police métropolitain du Grand Londres a signalé « une forte augmentation des saisies de crypto-monnaie l’année dernière ». À l’été 2021, la police a établi deux records en saisissant une crypto-monnaie d’une valeur de 158 millions de dollars et 250 millions de dollars à quelques semaines d’intervalle.

Graeme Biggar, directeur général de la National Crime Agency, a convenu que les criminels « utilisent de plus en plus les crypto-monnaies ». Il a déclaré que la nouvelle loi aiderait les organisations chargées de l’application des lois à « réprimer » le terrorisme, tant au niveau international que national.

En plus de cibler les activités cryptographiques illégales, le projet de loi cible également la finance illicite en général. Il obligera toute personne qui enregistre une entreprise à vérifier son identité et réduira l’abus des sociétés en commandite. Enfin, il donnera aux forces de l’ordre plus de pouvoirs pour enquêter sur les fraudes et exiger des informations liées à la criminalité.

Le paquet s’appuie sur une législation antérieure appelée Loi sur la criminalité économique (transparence et application). Cette loi a été créée à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie pour permettre au Royaume-Uni d’imposer rapidement des sanctions sévères aux acteurs russes.

La législation proposée aujourd’hui n’est qu’un exemple du mouvement du Royaume-Uni vers des politiques de cryptographie plus strictes ces derniers mois.

En mars, la Banque d’Angleterre a commencé à demander plus de réglementation. En juin, il a appelé à une réglementation sur les pièces stables. En juillet, le fisc et les douanes de Sa Majesté (HMRC) ont commencé à rechercher des règles fiscales potentielles pour les plateformes DeFi. Fin août, le gouvernement britannique a étendu les exigences de notification des sanctions à certaines sociétés de cryptographie. Toujours en août, la Financial Conduct Authority (FCA) du Royaume-Uni a imposé des restrictions sur le marketing lié à la cryptographie.

Divulgation : Au moment de la rédaction de cet article, l’auteur de cet article possédait BTC, ETH et d’autres crypto-monnaies.

Partagez cet article

mais Decentral Media, Inc. ne fait aucune représentation ou garantie quant à l’actualité, l’exhaustivité ou l’exactitude de toute information sur ou accessible via ce site Web.. Decentral Media, Inc. n’est pas un conseiller en placement. Les informations sur ce site Web sont susceptibles d’être modifiées sans préavis. Certaines ou toutes les informations sur ce site Web peuvent devenir obsolètes, ou elles peuvent être ou devenir incomplètes ou inexactes. sans y être obligés, mettre à jour toute information obsolète, incomplète ou inexacte.

Vous ne devez jamais prendre de décision d’investissement sur un ICO, un IEO ou un autre investissement sur la base des informations de ce site Web, et vous ne devez jamais interpréter ou vous fier aux informations de ce site Web comme des conseils d’investissement. un IEO ou un autre investissement. d’un IEO, d’une crypto-monnaie, d’une devise, de ventes symboliques, de titres ou de matières premières.

Voir les termes et conditions complets.