La SEC américaine demande compétence pour porter plainte contre Justin Sun

  • La SEC américaine intensifie sa position contre Justin Sun, fondateur de Tron.
  • L'agence affirme que ses voyages et relations d'affaires aux États-Unis lui donnent compétence pour poursuivre Sun en justice.
  • La SEC accuse Sun d'avoir promu et géré des transactions illégales lors de ses visites aux États-Unis, mais cela n'affecte pas le prix des jetons TRX et BTT.

La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a intensifié sa position juridique contre Justin Sun, fondateur de Tron, en modifiant son procès.

L'agence affirme désormais que les nombreux voyages et relations d'affaires de Sun aux États-Unis lui confèrent la compétence nécessaire pour engager des poursuites.

La SEC contre-attaque contre les affirmations de Justin Sun

Le procès révisé vise à établir une « juridiction personnelle » sur Sun, Tron et deux autres sociétés qu'il supervise. Selon la SEC, ces entités se sont délibérément engagées dans des actions visant les États-Unis, faisant de cette revendication juridictionnelle un aspect central de la procédure judiciaire.

La SEC américaine demande compétence pour porter plainte contre Justin Sun

Lors de la visite de Sun dans des villes américaines clés telles que New York, Boston et San Francisco, il aurait promu et géré des transactions pour les jetons Tron (TRX) et BitTorrent (BTT).

Lire la suite : Comment acheter du TRON (TRX) et tout ce que vous devez savoir

« Plus précisément, Sun a passé plus de 80 jours aux États-Unis en 2017, plus de 120 jours aux États-Unis en 2018 et environ 180 jours aux États-Unis en 2019 », affirme la SEC.

Selon la SEC, ces jetons ont été commercialisés sous forme de titres non enregistrés auprès des consommateurs et des investisseurs américains. De plus, le régulateur accuse Sun de s'être livré à des pratiques commerciales manipulatrices de lavage sur la bourse de cryptographie Bittrex basée à Seattle. De telles pratiques gonflent artificiellement les prix des actifs, trompant les investisseurs sur leur véritable demande et leur valeur sur le marché.

Malgré cette évolution, l’impact sur les prix des tokens TRX et BTT a été minime. Au cours des dernières 24 heures, le jeton TRX a légèrement baissé de 0,52 %, se négociant actuellement à 0,10 $, tandis que le BTT a connu une modeste augmentation de 2,5 %.

Performance des prix de Tron (TRX). Source : BeInCrypto
L'amendement de la SEC est un contre-pied à la tentative de Sun de rejeter le procès de mars 2023. Ils font valoir que leurs opérations, menées entièrement à l'étranger par des entités singapouriennes, échappent à la compétence de la SEC. Cette défense souligne le caractère international des actifs numériques et les ambiguïtés réglementaires actuelles.

Les défendeurs soulignent également la nécessité urgente d'un cadre réglementaire clair. Ils soutiennent que sans réglementation précise précisant quand un jeton constitue un titre et sans exigences de conformité pour les créateurs de jetons, la portée réglementaire de la SEC pourrait déstabiliser le marché mondial des actifs numériques.

Lire la suite : Réglementation crypto : quels sont les avantages et les inconvénients ?

Cette confrontation juridique a commencé lorsque la SEC a poursuivi Justin Sun et la Fondation Tron pour avoir mené une offre initiale de pièces (ICO) du jeton TRX en 2017. Le procès visait également l'offre et la vente de jetons BTT, qui ont également été jugés illégaux.

Clause de non-responsabilité

Conformément aux directives du Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des rapports impartiaux et transparents. Cet article de presse vise à fournir des informations précises et actuelles. Il est toutefois conseillé aux lecteurs de vérifier les faits de manière indépendante et de consulter un professionnel avant de prendre une décision basée sur ce contenu. Veuillez noter que nos conditions générales, notre politique de confidentialité et nos clauses de non-responsabilité ont été mises à jour.