L'UNICEF reçoit 1 million de dollars de dons cryptographiques de Binance Charity


Onze pays, dont le Kenya, le Ghana, l’Ouganda, l’Égypte et le Nigéria, qui pourraient être victimes de la distribution déséquilibrée de vaccins, reçoivent l’aide requise par l’intermédiaire de l’association caritative Binance, une branche humanitaire du principal échange cryptographique Binance.

L’association caritative Binance a fait le premier don crypto d’un montant de 1 million de dollars à l’UNICEF (Fonds d’urgence des Nations Unies pour l’enfance) pour aider à administrer les vaccins COVID aux onze pays d’ici la fin de cette année.

Cette décision fait partie de la crypto pour lutter contre la campagne COVID de la plate-forme caritative. L’association caritative Binance a fait un don de 4 millions de dollars à la lutte internationale contre la pandémie dans plus de vingt pays.

L'UNICEF reçoit 1 million de dollars de dons cryptographiques de Binance Charity

Helen Hai, responsable caritative de Binance, a déclaré que la plateforme est fière d’aider ceux qui mènent la lutte contre la pandémie de COVID-19. La branche philanthropique prévoit de le faire via des contributions directes et prévoit de continuer à offrir les services longtemps après la pandémie. De plus, Hai a déclaré que Blockchain mettrait fin aux problèmes auxquels sont confrontés les secteurs caritatifs. En effet, les registres distribués sont immuables, évolutifs et rapides pour éliminer les préoccupations des donateurs, maximisant ainsi l’impact philanthropique.

L’organisation envisage de transformer les contributions traditionnelles avec un processus transparent facilité grâce à sa technologie blockchain. La plate-forme crypte chaque don pour générer un identifiant de transaction via un grand livre public incontestable. Les donateurs peuvent utiliser l’ID lors du suivi des différentes étapes du don.

L’OMS (Organisation mondiale de la santé) a indiqué que l’Afrique n’a reçu que 2% des doses de COVID d’une valeur de 690 millions. De plus, en avril, la plupart des pays africains ont reçu de petites quantités de vaccins.

Matshidiso Moeti, la directrice régionale de l’Afrique, a déclaré que le continent restait sur la ligne de départ, bien que différentes nations aient fait des progrès dans la lutte contre la pandémie. Le directeur a déclaré que la plupart des individus de la région ne pouvaient pas accéder aux vaccins COVID en raison de stocks partiels et de ruptures d’approvisionnement. De plus, Moeti a plaidé pour un accès équitable aux vaccins Covid-19 pour lutter contre la pandémie mondiale.

Vous savez probablement comment la pandémie a affecté l’économie. Les organisations caritatives, les gouvernements et les institutions médicales unissent leurs efforts pour lutter contre le monstre qui est là depuis plus d’un an maintenant. Rejoignez le mouvement, même si cela signifie maintenir une propreté générale et respecter les réglementations COVID stipulées.