La société de cryptographie Voyager Digital obtient une ligne de crédit de 500 millions de dollars d'Alameda Ventures pour faire face à l'exposition 3AC


Il y a trois jours. Maintenant, selon un communiqué de presse de Voyager, la société a obtenu des fonds d’Alameda Ventures afin d’avoir un meilleur accès aux liquidités.

Voyager emprunte 500 millions de dollars à Alameda

Voyager Digital Holdings, Inc. Les fonds sont « destinés à aider Voyager à répondre aux besoins de liquidité des clients pendant cette période dynamique ». La semaine dernière, des rapports indiquaient que Voyager souffrait de difficultés financières en raison de son exposition à Three Arrows Capital (3AC). Voyager a déclaré dans une note aux investisseurs qu’il devait 15 250 BTC et 350 millions USDC, et la société a donné à 3AC un délai pour rembourser les fonds.

Les actions de Voyager cotées à la TSX ont chuté après l’annonce, perdant plus de 50 % en valeur en moins de 24 heures. En empruntant à Alameda, Voyager utilisera les fonds pour répondre aux demandes de liquidité des clients et renforcer les opérations pendant la volatilité du marché de la cryptographie.  » a conclu un accord définitif avec Alameda pour un revolver de 200 millions de dollars en espèces et USDC et un revolver de 15 000 BTC », a déclaré Voyager dans un communiqué. La société a ajouté :

La société de cryptographie Voyager Digital obtient une ligne de crédit de 500 millions de dollars d'Alameda Ventures pour faire face à l'exposition 3AC

Comme indiqué précédemment. Alameda applique certaines conditions de prêt

Pendant ce temps. Suite au prêt, un rapport publié par le Wall Street Journal affirme que FTX envisage d’acheter une participation dans Blockfi. Bien qu’Alameda offre des fonds Voyager, Voyager doit respecter certaines conditions. Par exemple, « l’obligation d’Alameda de fournir un financement est soumise à certaines conditions, notamment  : un maximum de 75 millions de dollars américains peut être prélevé sur une période de 30 jours glissants ». Le résumé de l’accord de prêt ajoute en outre  :

la dette des entreprises doit être limitée à environ 25 % des actifs des clients sur la plate-forme, moins 500 millions de dollars américains.

Voyager a toujours l’intention de rechercher les actifs de 3AC et a discuté des «recours juridiques disponibles». L’annonce note que Voyager est « incapable d’évaluer à ce stade le montant qu’il pourra récupérer auprès de 3AC ». Le 21 juin, les actions de Voyager cotées à la TSX se négociaient à 1,23 $ l’unité, et aujourd’hui, les actions s’échangent à 0,58 $ l’unité. De plus, Alameda détient indirectement 22 681 260 actions ordinaires de Voyager, ce qui équivaut à 11,56 % des actions ordinaires et à droit de vote variable en circulation.