Viabtc|adopter ou résister à la réglementation, est-ce la question


Binance a conclu un accord avec les régulateurs américains, dont le DOJ, le 22 novembre, acceptant une amende totale de 4,368 milliards de dollars. Zhao Changpeng, PDG de la bourse, a plaidé coupable et a démissionné. Il s’agit de la plus grosse amende imposée récemment par les régulateurs américains et du plus grand règlement de l’histoire de l’industrie de la cryptographie.

À la suite du règlement, Binance, la plus grande bourse de cryptographie centralisée au monde, a annoncé une adoption globale de la réglementation, déclarant qu’elle favoriserait de meilleures relations avec les régulateurs du monde entier afin de respecter des normes élevées qui soutiennent l’innovation tout en offrant une protection vitale aux consommateurs.

Face à cette nouvelle, les acteurs du secteur ont adopté deux positions opposées.

Viabtc|adopter ou résister à la réglementation, est-ce la question

Adopter la réglementation : une tendance inévitable ?

Beaucoup considèrent le règlement Binance comme une étape cruciale vers la conformité de Bitcoin. Les régulateurs ne peuvent plus fermer les yeux sur l’industrie de la cryptographie alors que sa capitalisation boursière continue d’augmenter. Les partisans de la cryptographie estiment que les récentes mesures réglementaires ne nient pas la valeur réelle du Bitcoin mais ouvrent plutôt la voie à sa conformité future.

Le calendrier d’approbation d’un ETF au comptant Bitcoin par la SEC a été une préoccupation majeure du secteur. On s’attend à ce que des canaux d’investissement cryptographiques conformes s’adressant à un public plus large se profilent à l’horizon, en particulier à la suite des applications du géant de Wall Street BlackRock pour les ETF au comptant Bitcoin et Ethereum. De tels canaux permettraient à davantage d’investisseurs institutionnels et particuliers d’investir dans Bitcoin, faisant ainsi de la cryptographie une partie intégrante d’un plus grand nombre de portefeuilles.

Les investisseurs optimistes affirment que l’adoption d’une réglementation protégera les investisseurs et évitera des incidents de détournement de fonds comme ce qui s’est produit avec FTX. Ils considèrent également la conformité comme une tendance inévitable. En effet, peu d’industries de cette envergure pourraient rester totalement à l’abri de la réglementation, et des règles explicites pourraient faciliter une croissance saine et atténuer les risques.

S’opposer à la réglementation  : la décentralisation de la cryptographie

La nature décentralisée de la cryptographie place le secteur à l’opposé de la réglementation et de la conformité. De nombreux investisseurs et promoteurs n’approuvent pas les mesures réglementaires. Alors que Bitcoin est né dans un contexte de mécontentement à l’égard des institutions financières traditionnelles trop centralisées, les opposants à la réglementation cryptographique soutiennent que les règles qui s’appliquent aux acteurs financiers conventionnels porteraient atteinte à l’essence même du Bitcoin.

En outre, les opposants estiment qu’une intervention réglementaire ne rendra pas nécessairement l’industrie plus transparente ou plus sûre. Même dans l’ancien système financier bien réglementé, la fraude (par exemple, le stratagème de Madoff Ponzi) et les malversations financières (par exemple, le scandale Enron) ne sont pas rares.

Selon eux, l’adoption d’une réglementation ne ferait que transformer le Bitcoin en un actif hautement centralisé, semblable aux actions, à l’or et à d’autres outils d’investissement conventionnels, transformant finalement les investisseurs particuliers en jouets des titans de Wall Street.

En réalité, en tant qu’actifs transfrontaliers circulant à l’échelle mondiale, les cryptos sont difficiles à réglementer. Bien que les transactions Bitcoin soient traçables, leur semi-anonymat empêche l’imposition d’un système de nom réel. Cela signifie que même les régulateurs ne peuvent pas interdire à quelqu’un de recevoir ou de transférer du Bitcoin.

Que l’industrie choisisse d’adopter ou de résister à la réglementation, les acteurs de la cryptographie et les régulateurs devront tenir pleinement compte de l’impact de chacun. L’industrie ne peut pas ignorer complètement la réglementation ; les régulateurs, en revanche, ne toléreront pas le développement incontrôlé de la cryptographie, mais il serait difficile de garder le secteur complètement sous contrôle. Trouver un équilibre entre conformité et décentralisation restera un défi à long terme pour l’industrie de la cryptographie.

/h2>

ViaBTC, fondée en mai 2016, a fourni des services de crypto mining professionnels, efficaces, sûrs et stables à plus d’un million d’utilisateurs dans plus de 130 pays/régions à travers le monde, avec une valeur de production minière cumulée de plusieurs dizaines de milliards de dollars. Ce pool minier tout compris de leader mondial propose des services miniers couvrant plus de dix cryptomonnaies grand public, dont BTC, LTC et KAS.

Soutenu par des services écosystémiques à guichet unique englobant ViaBTC Pool, ViaWallet et CoinEx Smart Chain (CSC), ViaBTC s’efforce d’offrir aux utilisateurs mondiaux des outils de support plus diversifiés, des services miniers plus stables et plus efficaces et de meilleures expériences de produits.

/h3>

Conformément aux directives du Trust Project Il est conseillé aux lecteurs de vérifier les informations de manière indépendante et de consulter un professionnel avant de prendre des décisions basées sur le contenu de ce communiqué de presse.