Il y a évidemment une demande pour Bitcoin


Le PDG de Franklin Templeton, un gestionnaire d’actifs de 1,33 billion de dollars, affirme qu’il existe « de toute évidence » une demande pour le bitcoin, notant qu’un fonds négocié en bourse (ETF) au comptant bitcoin est « un meilleur moyen » d’accéder à la crypto-monnaie. Le dirigeant a ajouté : « Cela va débloquer des types de classes d’actifs non traditionnels et non corrélés qui seront intéressants pour nos clients. »

Franklin Templeton constate une demande pour Bitcoin

Jenny Johnson, PDG de Franklin Templeton Investments, a partagé son point de vue sur le Bitcoin et les fonds négociés en bourse (ETF) Bitcoin dans une interview avec Fortune la semaine dernière. La société a déclaré 1,33 billion de dollars d’actifs sous gestion au 31 octobre.

Il y a évidemment une demande pour Bitcoin

«Je pense qu’il est important de différencier Bitcoin et Blockchain. Je pense qu’il existe une demande pour le Bitcoin. Il a son propre cas d’utilisation, et c’est pourquoi vous voyez ces ETF », a-t-elle commencé. Franklin Templeton fait partie des gestionnaires d’actifs qui ont déposé une demande de lancement d’un fonds négocié en bourse (ETF) Bitcoin auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis. Le PDG a déclaré :

Cela va débloquer des types de classes d’actifs non traditionnels et non corrélés qui seront intéressants pour nos clients. Nous pensons également que cela rendra plus efficaces les types de produits dont vous disposez aujourd’hui.

« Les ETF se négocient toute la journée, mais ne évaluent que deux fois par jour. Alors imaginez que vous construisiez un véhicule mutualisé sur la blockchain. Lorsque vous effectuez une transaction, le contrat intelligent peut vous indiquer exactement quelle est la valeur sous-jacente de ces titres. C’est simplement une manière beaucoup plus efficace de pouvoir fonctionner », a décrit Johnson.

Le dirigeant a également présenté les différents projets du gestionnaire d’actifs liés à la cryptographie. « Chez Franklin Templeton, nous avons développé un fonds du marché monétaire tokenisé. Nous avons construit un système de tenue des registres des actionnaires à partir de cela. Nous sommes un validateur de nœuds, nous conseillons en fait sur différents portefeuilles. Nous avons des portefeuilles passifs et des portefeuilles actifs. Bien que ces projets n’en soient qu’à leurs débuts, ils démontrent que nous croyons fermement en cet espace », a-t-elle partagé. Concernant la question de savoir si la SEC approuvera un ETF spot bitcoin, elle a déclaré : « Je ne sais pas. C’est entre les mains des régulateurs, qui tentent de trouver la meilleure approche. Leur travail consiste à protéger les consommateurs, et je pense qu’ils le feront à temps, le cas échéant.»
Répondant aux questions sur l’intérêt des clients pour un ETF au comptant Bitcoin et les entrées de fonds potentielles après l’approbation de la SEC, elle a souligné :
Je pense qu’il existe évidemment une demande pour le bitcoin, et je pense qu’un ETF au comptant est un meilleur moyen d’accéder au bitcoin. Tant qu’ils négocient, le cours acheteur-vendeur est étroit, cela devrait être une meilleure façon de procéder. C’est un moyen beaucoup plus pratique pour quiconque souhaite investir dans le Bitcoin.
«Mais je pense que Bitcoin a quelques défis. Il est difficile de s’ancrer dans une quelconque thèse d’investissement. Il s’agit généralement d’un type d’actif avec/sans risque. Vous voulez simplement vous assurer que les clients sont responsables de la manière dont ils allouent les bitcoins », a-t-elle averti.
Johnson a également partagé certains de ses choix en matière de cryptographie. « Ils sont tous standards : Ethereum, un peu de Bitcoin, Sushiswap, Uniswap. J’ai plusieurs choses différentes comme ça », a-t-elle révélé.
Que pensez-vous des déclarations de Jenny Johnson, PDG de Franklin Templeton, sur les ETF spot Bitcoin et la demande de Bitcoin ? Faites-nous savoir dans la section commentaires ci-dessous.