Bybit fait face à d'éventuelles poursuites judiciaires en France pour non-conformité réglementaire

[pxn_tldr]

L'Autorité des marchés financiers (AMF) française a averti les investisseurs français en cryptographie que Bybit n'est pas une plateforme enregistrée dans le pays, selon un avis du 16 mai.

Le régulateur financier a déclaré :

« L'Autorité des marchés financiers (AMF) appelle les investisseurs particuliers à la plus grande vigilance à l'égard des propositions d'investissement faites au public résidant en France par la plateforme d'échange d'actifs numériques BYBIT. BYBIT n'est pas autorisé à fournir ses services d'actifs numériques en France.

Bybit fait face à d'éventuelles poursuites judiciaires en France pour non-conformité réglementaire

Selon les données de CoinMarketCap, Bybit est le troisième plus grand échange de crypto en termes de volume de transactions. La plateforme a été lancée en 2017 et détient plus de 10 milliards de dollars d'actifs de ses utilisateurs.

Sur liste noire depuis 2022

Le régulateur a souligné que Bybit n'avait pas respecté les réglementations locales, qui exigeaient que la bourse s'enregistre en tant que fournisseur de services d'actifs numériques (DASP) en vertu du Code monétaire et financier.

Par ailleurs, Bybit est inscrit sur la liste noire de l'AMF depuis le 20 mai 2022, en raison de son non-respect de ces normes réglementaires.

En conséquence, l'AMF a indiqué qu'elle pourrait intenter une action en justice contre Bybit en raison de son défaut d'enregistrement. Une telle action pourrait impliquer le blocage de l'accès au site Web de la bourse et d'autres mesures.

À la lumière de la répression réglementaire, les investisseurs sont invités à envisager des mesures alternatives pour protéger leurs actifs, car la plateforme pourrait être confrontée à une cessation soudaine de ses activités en France. L'AMF ajoute :

« L'AMF invite les investisseurs particuliers français ayant investi sur cette plateforme à prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter de ne plus pouvoir accéder à leurs actifs (actifs numériques ou dérivés d'actifs numériques). Tout investisseur doit se préparer au cas où la plateforme cesserait brutalement de fournir des services au public résidant en France.

Dans le même temps, cette mesure réglementaire coïncide avec les efforts plus larges de la France visant à établir une réglementation complète régissant les activités de cryptographie au sein de sa juridiction. Les observateurs du marché ont déclaré que ces efforts reflètent un engagement à protéger les investisseurs contre les risques potentiels associés à l'industrie émergente.