L'explosion de la couche 2 d'Ethereum défie toute attente pour réaliser une valeur bloquée de 560 millions de dollars


L’entrée explosive dans l’espace encombré des réseaux de couche 2 connaît une croissance folle alors que la valeur totale verrouillée (TVL) du projet dépasse 560 millions de dollars. Bien que le réseau Ethereum de couche 2 ne soit pas opérationnel, Blast attire des dépôts cryptographiques massifs.

L’intérêt croissant pour les réseaux Ethereum de couche 2 se reflète dans les rentrées de fonds dans les nouveaux projets. Blast vit pour reproduire de telles réalisations, en particulier avec les données DeFi Llama indiquant une hausse de plus de 560 millions de dollars après son annonce.

Les filets anti-souffle enregistrent des chiffres au stade de la petite enfance

Blast implique le dernier réseau de mise à l’échelle Ethereum dévoilé le mardi 21 novembre. Bien que son entrée dans les réseaux encombrés de couche 2 reflète la décision des développeurs d’Optimism et d’Arbitrum d’exécuter les choses de manière efficace et moins coûteuse sur Ethereum, cela s’est avéré une blockchain lente et coûteuse.

L'explosion de la couche 2 d'Ethereum défie toute attente pour réaliser une valeur bloquée de 560 millions de dollars

Blast implique un projet dirigé par Tieshun Roquerre, le cofondateur de Blur, qui est devenu le plus grand marché NFT d’Ethereum. L’ascension de Blur vers le sommet est facilitée par ses dispositions distinctes, parmi lesquelles récompenser les commerçants pour leur utilisation et leur fidélité au marché. Blast vise à reproduire la même approche.

L’idée explosive implique que les utilisateurs déposent leur crypto, principalement l’Ethereum (ETH) et les pièces stables, pour obtenir des rendements. Quelques jours après son dévoilement mardi, Blast a connu une adoption rapide, avec un seul portefeuille crypto déposant 10 000 ETH, ce qui se traduit par 21 millions de dollars de crypto pour le projet.

Certains observateurs du marché ont mis en garde contre la course à l’engagement de crypto-monnaies dans le projet. Ils indiquent que Blast n’a pas encore été mis en ligne. Blast a plutôt ignoré ces affirmations, espérant conserver les fonds des utilisateurs jusqu’à ce que le projet soit mis en ligne en février.

La communauté a remis en question l’augmentation soudaine de l’activité du réseau de couche 2, particulièrement préoccupée par la sécurité du modèle et par la sécurité de l’investissement. Néanmoins, le projet ne montre aucun signe de ralentissement, avec une valeur totale bloquée au moment de la publication, qui s’élève à 566,16 millions de dollars provenant de plus de 55 000 utilisateurs.

Le modèle Blast reproduit-il un schéma de type Ponzi ?

Certains commerçants ont allégué que le modèle Blast décrivait des arrangements de type Ponzi. Ils allèguent que les utilisateurs reçoivent des points Blast pour le largage de mai. Le projet dirigé par Roquerre promet d’offrir des rendements importants et sans risque estimés à 5 % des stablecoins et 4 % des ETH mis en jeu par l’utilisateur.

Le développeur pseudonyme de NFT, Phygital, a fait écho aux déclarations de Jarrod Watts de Polygon Labs, qui a regretté la nécessité d’utiliser trois clés anonymes sur cinq lors de l’inscription et de l’exécution de transactions. Watts a rejeté le profil selon lequel Blast est un réseau de couche deux en indiquant que son incarnation actuelle suggère le contraire.

Le dirigeant de Polygon Labs a comparé l’investissement de fonds dans le projet Blast au fait de faire confiance à trois à cinq étrangers pour miser sur sa cryptographie. Watts a observé dans son récent message sur X (anciennement Twitter) qu’on ne peut pas retirer les fonds mis en jeu à moins que trois signataires ne le décident ; cela semble donc risqué.

Pacman prend en charge d’énormes récompenses

Pacman l’a indiqué dans un article du vendredi 23 novembre sur X d’Elon Musk. Le projet promet d’énormes récompenses puisque le rendement provient de divers projets financiers décentralisés dans MakerDAO et Lido.

Pacman observe que le gain énorme réside dans la conscience qu’il s’agit d’une valeur par défaut pour toutes les parties. Il a ajouté que le projet démocratise les rendements plus élevés.

Blast a révélé que l’un des types de rendement implique le taux d’intérêt sans risque dans le jalonnement d’ETH. Une telle déclaration a suscité des critiques de la part des membres du Lido, notamment celle de l’utilisateur de Sacha qui a exprimé son scepticisme à l’égard de X et a exclu qu’aucun jalonnement ne soit totalement sans risque.

L’augmentation de la valeur totale verrouillée suggère que les investisseurs négligent si Blast offre une opportunité sans risque lorsqu’ils intègrent une énorme cryptographie dans le projet naissant. Ils sont conscients que l’investissement ne bougera que pendant quelques mois, bien qu’ils soient inspirés par l’espoir que Blast tienne ses promesses.

Dan Robinson, directeur exécutif de Paradigm, a qualifié la position de Blast de celle des investisseurs en capital-risque crypto-centriques. Robinson a finalement mis en garde Blast sur la nécessité d’adopter les meilleures pratiques du secteur, ce qui constitue une pomme de discorde sur la viabilité de son modèle commercial.

com si vous avez des questions articles sponsorisés et contenu des communiqués de presse) et les opinions exprimées dans ces types de publications ne reflètent pas les vues de ce site Web