Coinbase a subi un revers alors que le tribunal autorise le dossier de titres non enregistrés de la SEC

  • Un juge fédéral a décidé que la Securities and Exchange Commission des États-Unis peut poursuivre Coinbase pour des accusations de non-enregistrement de titres.
  • Le directeur juridique de Coinbase reste optimiste et cherche à découvrir des informations cruciales pendant le processus d'enquête.
  • Cette décision entraîne un long combat juridique et réitère l'appel à une législation complète du Congrès pour clarifier la réglementation des actifs numériques.

Un juge fédéral a statué que le procès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis contre l'échange de crypto-monnaie Coinbase pouvait se poursuivre, rejetant la requête de Coinbase visant à rejeter les accusations.

Dans une décision de 84 pages publiée aujourd'hui, la juge de district américaine Katherine Failla du district sud de New York a estimé que la SEC avait suffisamment allégué que Coinbase fonctionnait comme une bourse, un courtier et une agence de compensation non enregistrée en violation des lois fédérales sur les valeurs mobilières. Le juge a également autorisé l'affirmation de la SEC selon laquelle le programme de jalonnement de Coinbase constitue une offre de titres non enregistrée pour aller de l'avant.

Selon le juge Failla :

Coinbase a subi un revers alors que le tribunal autorise le dossier de titres non enregistrés de la SEC

La Cour estime que la SEC a suffisamment plaidé que Coinbase fonctionne comme une bourse, un courtier et une agence de compensation en vertu des lois fédérales sur les valeurs mobilières et, par le biais de son programme de jalonnement, se livre à l'offre et à la vente non enregistrées de titres.

Perspectives de Coinbase

Pour Coinbase, la décision représente un revers, mais l’entreprise reste résolue dans sa bataille juridique. Le directeur juridique, Paul Grewal, a signalé la préparation de Coinbase à la décision et son empressement à se plonger dans les délibérations internes de la SEC sur la réglementation de la cryptographie au cours de la prochaine phase de découverte. L’entreprise considère ce processus comme une opportunité cruciale de découvrir des informations susceptibles de renforcer sa défense.

Aujourd'hui, la Cour a décidé que notre affaire SEC irait de l'avant sur la plupart des réclamations, mais a rejeté les réclamations contre Coinbase Wallet. Nous étions préparés à cela et nous sommes impatients d'en savoir plus sur les points de vue internes de la SEC et les discussions sur la réglementation de la cryptographie. 1/6
– paulgrewal.eth (@iampaulgrewal) 27 mars 2024

Les experts juridiques s'attendent à une bataille juridique prolongée, établissant des parallèles avec l'affaire de la SEC contre Ripple. La journaliste de Fox Business, Eleanor Terrett, a prédit que le processus d'enquête à lui seul pourrait durer des mois, suivi de mémoires de jugement sommaire et d'un éventuel procès, indiquant que l'affaire pourrait s'étendre sur au moins un an.

🚨NOUVEAU : Alors, quelle est la prochaine étape pour @coinbase suite à la décision du juge Failla ?
La Cour établira un calendrier complet d'enquête préalable et chaque partie pourra demander des documents pour le processus d'enquête préalable. Des sources familières me disent : « Une partie de cette affaire pourrait être minée et exposée grâce à la découverte, donc… https://t.co/mV3TwJR4Kp
– Eleanor Terrett (@EleanorTerrett) 27 mars 2024

La décision a relancé les appels de l’industrie de la cryptographie en faveur d’une législation complète du Congrès afin de clarifier la réglementation des actifs numériques. Grewal a exhorté les législateurs à capitaliser sur l'élan récent et à promouvoir un cadre juridique complet, soulignant le désir de l'industrie d'une certitude réglementaire pour favoriser l'innovation aux États-Unis.

Grewal a dit :

Pour l’avenir, nous restons confiants dans nos arguments juridiques, nous sommes impatients de prouver que nous avons raison, nous sommes impatients d’avoir l’opportunité d’obtenir l’information de la SEC pour la première fois et nous apprécions l’examen continu de notre affaire par la Cour.

Cependant, la décision déclenche un long combat juridique, avec une enquête préalable, d'éventuelles requêtes en jugement sommaire et peut-être même un procès encore à venir avant toute résolution finale de l'affaire. Les observateurs du secteur s’attendent à ce que le processus dure plus d’un an.

Lecture connexe | La prévente de 9,7 millions de dollars de BlockDAG domine le marché de la cryptographie, surpassant les fluctuations du marché de BeFi et Worldcoin